Le porno gratuit n'est pas une concurrence déloyale

Comme il n’y a pas que le cinéma dans la vie, parlez de tout ce que vous voulez (... et même de cinéma !)

Modérateurs : Guido, Lully, Thorn, monsieur_vincent, Moa

Avatar de l’utilisateur
Thorn
Messages : 2050
Enregistré le : 28 Oct 2005 13:30
Localisation : Lyon

Le porno gratuit n'est pas une concurrence déloyale

Messagepar Thorn » 04 Fév 2011 08:35

Le porno gratuit n'est pas une concurrence déloyale

lemonde.fr - 03.02.11

Les sites pornographiques gratuits de vidéo ne constituent pas une forme de concurrence déloyale pour l'industrie du X : c'est la conclusion à laquelle est parvenue la cour d'appel de Californie, au terme d'un procès opposant le site pornographique RedTube à Kevin Cammarata, un entrepreneur éditant plusieurs sites pour adultes payants.

Kevin Cammarata avait porté plainte en 2009 contre RedTube, estimant que le modèle du site constituait une infraction à la loi californienne sur la concurrence déloyale. "Les consommateurs, ayant la possibilité de regarder des vidéos pour adultes en haute qualité gratuitement sur RedTube, sont moins nombreux à choisir les sites payants pour des contenus similaires", notait la plainte. Le plaignant réclamait 40 millions de dollars (plus de 29 millions d'euros) de dommages et intérêts à RedTube, édité par une entreprise située à Hongkong, ainsi que la fermeture du site.

La semaine dernière, une cour d'appel californienne a jugé que cette procédure était assimilable à une attaque contre la liberté d'expression, et relaxé RedTube. "La publication d'une vidéo sur Internet, qu'il s'agisse d'un adolescent qui joue au football ou d'un film pornographique, est une application de la liberté d'expression", note le tribunal dans les attendus du jugement.

"RedTube est comme une radio au début des années 1990"

Si les sites pornographiques, payants comme gratuits, sont aussi anciens que l'Internet lui-même, RedTube était l'un des premiers sites basés sur le modèle des sites de partage de vidéos. Fonctionnant techniquement comme YouTube ou Dailymotion, le site publie des vidéos qui lui sont majoritairement fournies par des studios, qui l'utilisent pour faire de la publicité pour leurs produits. L'essentiel des revenus du site proviennent de services annexes et payants (chats, abonnements payants...) et de la publicité. Un modèle popularisé notamment... par Google ou Yahoo!.

"Le modèle économique du site est le modèle classique des stations radio ou télévision aux Etats-Unis, ou encore celui de la presse écrite, sans oublier plus récemment les dizaines de milliers de sites web comme YouTube, CNN et Yahoo!, note le tribunal. Fondamentalement, il n'y a aucune différence entre RedTube et une radio au début des années 1990, diffusant gratuitement des chansons obtenues auprès d'un studio et expliquant en contrepartie à ses auditeurs où ils pouvaient acheter ces disques."


Source :
http://www.lemonde.fr/

Article original :
http://www.lemonde.fr/technologies/arti ... r=RSS-3208

Retourner vers « Café Court non sucré »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités