PALMARES FESTIVAL DOC EN COURT 2006

Partagez ici les dernières news du court-métrage.

Modérateurs : Guido, Lully, Moa

Moa
Messages : 1055
Enregistré le : 02 Nov 2005 18:29
Localisation : Bourgoin-Jallieu
Contact :

PALMARES FESTIVAL DOC EN COURT 2006

Messagepar Moa » 04 Déc 2006 10:58

PALMARES FESTIVAL DOC EN COURTS 6e EDITION

PRIX DU JURY ETUDIANT :
Tweety Lovely Superstar, d’Emmanuel Gras

Le film qui nous a rassemblés offre de multiples niveaux de lecture, et surtout nous laisse l’espace et la liberté de naviguer entre eux, dans un réseau de sens entre affect et réflexion ; entre différents éclairages traités sur un pied d égalité.
Il donne à voir magistralement des corps en actes, dans toute la précision et la minutie de leurs gestes.
Il peut se lire dans l’immédiateté des émotions, de ressentir de la peur, de l angoisse, de la fatigue, de l admiration, de la solidarité.
Il nous prend dans une dramatisation, qui nous engage et nous mobilise tout entier.
Il nous propose la compréhension d un morceau de vie, dans sa temporalité, dans
sa dimension sociale, et politique.
Il nous ouvre des perspectives philosophiques qui nous parlent du temps, de la
vie, de la mort.

mention spéciale :
Un pont sur la Drina, de Xavier Lukomski


Avec une grande sobriété et simplicité, ce film permet au spectateur de créer,
hors-cadre, sa propre représentation de l’horreur.
On se trouve, immobile et hypnotisé, face au tendre mouvement du fleuve qui est
témoin des crimes les plus atroces ; mais qui est aussi témoin d’une leçon de
fraternité.
Les images de ces cruautés ne sont pas montrées au spectateur. Il est donc
contraint de trouver un moyen de représenter ces images dans sa tête. Dans
cette contrainte demeure la liberté qui permet à chacun de créer sa propre mise
en scène qui a lieu hors-cadre.
Ainsi, ce film instaure une nouvelle dimension du récit cinématographique. Il
s’agit d’un film qui est le véhicule vers une multiplication de films.
Le scénario est donné. Le décor aussi. Mais, dans cette nouvelle dimension, et
parallèlement avec le film qui se présente devant lui, le spectateur devient
réalisateur de son propre film.



PRIX GRAINE DE DOC : Le partage des images, de Sylvain Bich
Pour la délicatesse avec laquelle nous entrons dans l'univers singulier
d'un artiste, pour cette rencontre improbable entre un jeune cinéaste à
l'orée de sa vie et un photographe qui croit "tromper la vigilance du temps
et filer en douce"...
Prix décerné à l'unanimité du jury.



PRIX SPECIAL DU JURY :
Jaba, d'Andréas Bolm
Pour la puissance avec laquelle le cinéaste sait nous donner face à face la
profonde humanité des personnages, leur énergie inemployée. Pour la rigueur de
la mise en scène et ce qu'elle parvient à transmettre.
Prix décerné à l'unanimité du jury.

mention spéciale :
Un pont sur la Drina, de Xavier Lukomski

Pour le silence que laisse en nous l'impossible rencontre entre la
contemplation et l'horreur.



GRAND PRIX DOC EN COURTS 2006 :
Tweety Lovely Superstar, d’Emmanuel Gras


Pour les gestes qui deviennent musique, la musique qui se métamorphose en
coups et les coups en vertige, le nôtre, devant le vacillement de l'Histoire
et la souffrance des hommes.
Prix décerné à l'unanimité du jury.

Retourner vers « Bruits du court »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité