Réflexions sur le cinéma français....

Partagez ici les dernières news du court-métrage.

Modérateurs : Guido, Lully, Moa

Avatar de l’utilisateur
Thorn
Messages : 2050
Enregistré le : 28 Oct 2005 13:30
Localisation : Lyon

Messagepar Thorn » 09 Oct 2009 10:13

Un César du box-office en 2010

Un nouveau César, couronnant le succès commercial de l'année, sera décerné lors de la prochaine cérémonie du cinéma français, en février prochain. Le prix 2010 sera remis par Dany Boon, lui-même champion du box-office avec "Bienvenue chez les ch'tis".

Il était question d'un César de la comédie. Il s'agira finalement d'un César du box-office. Alain Rocca, trésorier de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma, a déclaré hier au quotidien belge Le Soir qu'un César couronnant le succès commercial serait décerné lors de la prochaine grand-messe du cinéma français, qui se tiendra au mois de février prochain. "Le champion du box-office" sera choisi parmi sept longs métrages et c'est Dany Boon, champion des champions du box-office avec Bienvenue chez les Ch'tis, qui avait pointé le fait que l'Académie boudait le divertissement (son film était reparti bredouille de la dernière cérémonie), qui aura l'honneur de le remettre pour la première fois.

Le conseil honore le cinéma de divertissement

"Le conseil dans sa grande sagesse ? sachez que sont membres de ce conseil tous les Français en vie qui ont eu un Oscar, donc plus de quarante personnes, de Marion Cotillard à Jeanne Moreau en passant par Costa-Gavras ? a réfléchi sur le fait que l'Académie ne semblait pas s'intéresser au cinéma de divertissement. Donc, en 2010, l'Académie va attribuer un César au champion du box-office", a déclaré Alain Rocca. Et de préciser qu'il y aura sept nominations (...). L'idée des membres de l'Académie est de reconnaître des films qui, pour une raison ou une autre, sont devenus tout à coup, un événement social." L'officialisation de cette nouvelle récompense devrait intervenir au terme du prochain conseil d'administration de l'Académie, qui se tiendra le 6 novembre prochain

Clément Cuyer



Source :
http://www.allocine.fr/article/ficheart ... pub=1.html

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 15 Oct 2009 09:57

Malgré Internet, les Français continuent de sortir

http://www.lefigaro.fr/culture/2009/10/ ... ortir-.php

Claire Bommelaer
14/10/2009 - Le Figaro

Or, si «la montée en puissance de la culture écran » a changé le paysage culturel, elle n'en a pas étouffé la pratique. Ainsi, la fréquentation d'une salle de cinéma, de théâtre, d'un musée ou même la lecture croissent avec la fréquence des connexions Internet. Jusqu'à un certain degré, situé à quatre heures par jour, plus on est rivé sur son écran, plus on sort !


Ce journal de droite est vraiment fascinant : le premier à se faire le défenseur d'Hadopi, et peu de temps après, et bien tout ne va pas si mal finalement ?!...

:?

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 17 Oct 2009 11:08

Les Français et la culture : révolution chez les 15-24 ans

Michel Abescat
Télérama n° 3118
Le 15 octobre 2009

http://www.telerama.fr/monde/le-bouleve ... ,48126.php

La même étude que dans le Figaro... Vue par Telerama

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 18 Oct 2009 09:40

Les webséries cherchent leur modèle

par Manuel Raynaud
vendredi 16 octobre 2009

http://www.ecrans.fr/Le-show-des-webseries,8339.html

Depuis l’apparition d’une certaine Lonelygirl 15, première websérie à succès, qui diffusait en juin 2006 ses aventures sous la forme de confessions sur Youtube, les webséries ont progressivement changé de visage.
Les possibilités techniques offertes par l’arrivée du haut débit couplées aux processus d’encodage de l’image de plus en plus fins leur ont ouvert de nouvelles voies.
Bien que la grande majorité d’entre elles soient auto-produites et réalisées avec des bouts de ficelle, certaines commencent en France à creuser leur sillon dans la sphère professionnelle. Mais à quel prix ?


C'est vrai que beaucoup de jeunes créateurs tentent l'aventure de la série sur le web... Par contre, c'est presque toujours de l'autoproduction !

Il faudra donc être le meilleur pour faire la différence et là, pas question de copinage ou d'infiltration dans une commission : seul le public décide :lol:

En tout cas , ça permet de tourner avec un but, des enjeux, une organisation sérieuse, ce qui est déjà positif, et en plus, si ça marche... 8)

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 20 Oct 2009 00:13

La vidéo online n’est pas un nouvel Eldorado

Etre rémunéré pour une vidéo amateur est attrayant. Mais pas réaliste

Loïc H. Rechi
Sunday 18 October 2009

http://www.slate.fr/story/11801/la-vide ... l-eldorado

En annonçant le 25 août dernier que les vidéos les plus populaires parmi les utilisateurs pourraient permettre à leurs auteurs d'entrevoir une rétribution monétaire, Youtube a une nouvelle fois ravivé le spectre du profit facile pour monsieur tout le monde. Sans doute à tort.

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 20 Oct 2009 16:19

Desperate French TV
Monique Dagnaud
16 Juillet 2008

http://www.telos-eu.com/fr/article/desperate_french_tv

Alors que les chaînes publiques affrontent un avenir erratique, un autre coup de poignard frappe l’audiovisuel français.
En 2007, pour la première fois sur nos écrans, les séries américaines emportent massivement l’adhésion du public et devancent les séries hexagonales.
La fiction télévisée, genre noble de la télévision et fleuron de la politique de l’exception culturelle, voit sa légitimité ébranlée.


Un article de l'année dernière trouvé sur Télos.. Ça date de la période de changement de France Télévision... Et c'est bien vu !

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 21 Oct 2009 15:25

L’adaptation de film en jeu vidéo représente 10 % des ludothèques

21 octobre 2009

Alexis Blanchet, auteur du blog Jeuvidéal et chercheur en études cinématographiques à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense

http://playtime.blog.lemonde.fr/2009/10 ... dotheques/

Pour quoi l’industrie du jeu vidéo investit-elle, maintenant, dans le cinéma ?

Parce qu’elle suit les mêmes logiques de diversification que les autres industries du divertissement, parce qu’elle souhaiterait avoir une plus grosse part du gâteau, parce que l’époque est au (fantasme) transmédia, parce que l’industrie du jeu vidéo est dans une lutte symbolique avec le cinéma sur le terrain du divertissement.

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 24 Oct 2009 23:09

« Placement de produit » (1) : le grand retour de la publicité clandestine

Publié le 15 septembre 2009 par Marie-Anne Boutoleau

http://www.acrimed.org/article3211.html

Interdite à la télévision française depuis 1992, la publicité clandestine, appelée « placement de produit » par les professionnels du secteur, devrait être de nouveau autorisée à partir de 2010.

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 25 Oct 2009 23:43

La décision HADOPI 2 expliquée à mon stagiaire

Par Eolas le Jeudi 22 octobre 2009 à 01:40

http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/10/22/La-décision-HADOPI-2#pings



Et voilà donc cette fameuse loi expliquée...

Il n'y a plus qu'à attendre que les ventes de disques et de dvd remontent :lol:

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 25 Oct 2009 23:49

Réponses de la SRF et du BLOC à la consultation de la Mission Zelnik

07/10/2009

Dans le cadre de la mission sur le développement de l’offre culturelle légale en ligne et sur la rémunération des créateurs et des entreprises des industries culturelles pour la diffusion de leurs œuvres sur Internet confiée par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, à Patrick Zelnik, accompagné de Jacques Toubon et de Guillaume Cerutti, une consultation des différentes parties prenantes a été amorcée.

Vous trouverez ci-dessous les réponses de la SRF et du BLOC à cette consultation.

Des propositions de mesures concrètes et rapides doivent être remises au Ministre de la Culture avant le 15 novembre. Elles seront ensuite présentées au Président de la République et au Premier ministre ; leur mise en œuvre pourrait être engagée avant la fin de l’année.


http://www.la-srf.fr/php_img/www.la-srf ... ernet_.pdf


http://www.la-srf.fr/php_img/www.la-srf ... ternet.pdf



La suite en novembre, donc...
Modifié en dernier par Guido le 26 Oct 2009 09:40, modifié 1 fois.

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 26 Oct 2009 09:37

Le centralisme audiovisuel en France

document édité par Films en Bretagne © septembre 2009
directeur de la publication : Serge Steyer - rédacteur : Philippe Baron
assistante : Charlotte Avignon - graphiste : Katell Le Guillerm - illustrations : Souad Wedell


http://www.filmsenbretagne.com/Les_doss ... 0-0-0.html



Un document très intéressant, et vraiment motivant ! Merci à nos amis bretons pour ce genre d'étude.

... et merci au camarade Nico pour l'info ;)

?... !

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 26 Oct 2009 19:49

Comment se répartissent les recettes des cartes de cinéma ?

Question posée par azerty69 | ExecutieveBranleur | 20/10/2009 | 16H55

La réponse de Augustin Scalbert sur eco89

http://eco.rue89.com/2009/10/20/comment ... ema-115608

« Pour résumer, la stratégie d'UGC (et autres réseaux) est de rendre le cinéma moins cher pour le consommateur en faisant fondre un max les marges des distributeurs (les producteurs) et un minimum leur marge.
Cela permet d'augmenter leur clientèle (et donc de compenser leur perte de marge et en partie celle des distributeurs) mais surtout d'augmenter le CA sur les produits connexes (pop corn, soda, glaces..) ou ils font une grosse marge et beaucoup de bénéfices… »

?... !

Avatar de l’utilisateur
Thorn
Messages : 2050
Enregistré le : 28 Oct 2005 13:30
Localisation : Lyon

Messagepar Thorn » 03 Nov 2009 14:32

Cinémas sans lumière

Sous l'impulsion de la Fédération Nationale des Cinémas Français, les 2100 salles de cinéma de l'hexagone éteindront leurs enseignes lumineuses ce mercredi 4 novembre de 18h à 19h, afin d'alerter les publics sur la dégradation de leur situation économique.


"Si les pouvoirs publics ne prennent pas en compte ce cri d'alarme et n'agissent pas très vite, les salles de cinéma ne pourront survivre"


lire l'article intégral :
http://www.allocine.fr/newspage_movie?cnews=18488341

Avatar de l’utilisateur
Lully
Messages : 1036
Enregistré le : 11 Déc 2005 22:05
Localisation : Lyon

Les 30 qui font le cinéma français

Messagepar Lully » 03 Nov 2009 15:13

Les 30 qui font le cinéma français

Par Christophe Carrière, publié le 12/05/2009 11:31 - mis à jour le 12/05/2009 19:58

Image

Sophie Marceau revient, Jean Dujardin s'impose, Kad Merad confirme, Luc Besson s'exporte. Classement des 30 professionnels qui comptent dans le paysage cinématographique.

Effet de crise ou évolution du marché ? Le cinéma français appartient désormais à ceux qui voient plus loin que le bout de leurs frontières et à ceux qui sortent des sentiers battus. Les autres, accrochés à des recettes au fumet fumeux, semblent voués à disparaître, délaissés par un public las de ne plus être impressionné. Il y a bien encore, ici et là, quelques tentatives de hold-up, mais, depuis que le très cher et très pitoyable Emmerdeur,de Francis Veber, s'est fait prendre la main dans le bide, les producteurs misant plus sur l'Audimat télé que sur le grand écran se méfient. Et passent pour des gagne-petit, comparé à des patrons comme Jérôme Seydoux et Luc Besson, qui ont réalisé leurs plus gros bénéfices à l'international, grâce à Slumdog Millionnaire,pour l'un, et Taken,pour l'autre. Et ce, tandis que Studio Canal ne cesse d'agrandir son emprise à l'étranger et que Thomas Langmann a vu les deux volets de son diptyque sur Mesrine vendus dans le monde entier.

L'herbe est aussi verte en France, à condition de la tondre intelligemment. Les films les plus rentables du moment ne sont ni les plus gros, ni les plus évidents : Séraphine, Welcome, Vilaine, La Première Etoile, Le Premier Jour du reste de ta vie, Entre les murs... La tendance amorcée l'an dernier avec Ceux qui restent et Il y a longtemps que je t'aime, qui annonçait la prime à l'originalité, à la qualité du traitement et à une économie raisonnable, se confirme heureusement. Et les vedettes, si elles veulent suivre le mouvement, ont intérêt à privilégier le goût à la gourmandise.

Puisse le métier considérer le cinéma pour ce qu'il est : une industrie de prototypes où, à attaquer sans péril, on ne triomphe pas forcément. Bravo à ceux qui osent, donc. Comme ceux qui suivent.
Les 30 qui font le cinéma Français: Le mode d'emploi

Ce palmarès n'est pas le résultat d'une opération mathématique fondée sur les chiffres du box-office et des cachets. Il est la synthèse d'un état des lieux de la période mai 2008-avril 2009, dressé avec la plupart des professionnels nommés ci-après, lesquels sont des femmes et hommes de l'ombre, inconnus du grand public, mais essentiels au bon fonctionnement du cinéma français de par leurs responsabilités respectives.

Les rendez-vous se font indépendamment (nos experts ne sont pas forcément d'accord, mais surtout ne s'estiment pas tous de la même façon), et hormis les rencontres informelles en cours d'année, s'intensifient progressivement de début mars à fin avril. Fort de diverses et précieuses informations sur la rentabilité de tel ou tel projet, la bonne santé de telle ou telle société, la valeur de telle ou telle vedette, L'Express dresse un classement qui fluctuera de nombreuses fois (au gré d'événements et annonces diverses) avant d'arriver à sa forme définitive.

Si les personnes d'influence ci-dessous n'ont pas toutes été consultées pour ce palmarès, d'autres qui l'ont été n'y figurent pas, préférant rester dans l'ombre jusqu'au bout. Qu'elles soient néanmoins remerciées ici pour leur contribution. De même que celles et ceux qui se reconnaîtront dans la liste qui suit.

Véronique Cayla, directrice du Centre National de la Cinématographie (CNC).

Pierre Chevalier, président de la commission de l'avance sur recettes.

Antoine de Clermont-Tonnerre, président d'Unifrance, association sous tutelle chargée delà promotion du cinéma français à l'étranger.

Didier Duverger, pdg de Natexis Coficiné, organisme de crédit débloquant la quasi-totalité des financements de films.

Bertrand de Labbey, responsable d'Artmédia, plus grosse agence artistique d'Europe (Sophie Marceau, Vincent Lindon, Gérard Depardieu...)

Cécile Felsenberg et Céline Kamina, responsables de l'agence artistique UBBA (Kad Merad, Guillaume Canet, Mélanie Laurent...)

Anne Flamant, directrice du département cinéma de la banque Neuflize OBC, où quasiment toutes les sociétés et professionnels du cinéma français ont leur compte professionnel et personnel.

Jean-François Gabard, responsable de l'agence artistique Zelig (Catherine Frot, Zabou Breitman, Emmanuelle Devos...)

Laurent Grégoire, responsable de l'agence artistique Adéquat (Vincent Cassel, Monica Bellucci, Gad Elmaleh...), principale concurrente d'Artmédia.

Gilles Jacob et Thierry Frémeaux, président et délégué général du Festival de Cannes.

Michel Reilhac, directeur général d'Arte France Cinéma.

Hugo Rubini et Jean-Claude Beineix, respectivement assureurs pour Rubini et Associés et Continental Media Assurances. Le premier assure les films de quasiment toute la jeune garde française (du Premier jour du reste de ta vie au diptyque Mesrine), le second garde ses clients de la première heure (Luc Besson, Francis Veber, etc.)

François Samuelson, patron de l'agence artistique Intertalents (Juliette Binoche, Benoît Magimel...).

Alain Terzian, producteur et président de l'Académie des César.

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/l ... 59940.html
Modifié en dernier par Lully le 03 Nov 2009 19:13, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Lully
Messages : 1036
Enregistré le : 11 Déc 2005 22:05
Localisation : Lyon

Messagepar Lully » 03 Nov 2009 16:13

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 58788.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59810.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/3 ... 76904.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59935.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59937.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59942.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59945.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59949.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59957.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... or=RSS-186

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59964.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59983.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 59994.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60009.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60019.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60032.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60046.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60053.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60064.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60087.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60091.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60096.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60102.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60119.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60121.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/2 ... 76880.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60128.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60132.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60136.html

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/n ... 60139.html


Retourner vers « Bruits du court »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité