La pellicule a-t-elle encore un avenir ?

Ici on parle de l'image et du son, des nouveautés, des problèmes.

Modérateurs : Guido, Lully

La pellicule au 21ème siècle...

A encore de beaux jours devant elle
2
33%
Est déjà morte mais ne le sait pas encore !
4
67%
 
Nombre total de votes : 6

Avatar de l’utilisateur
LPM
Messages : 670
Enregistré le : 28 Nov 2005 07:39
Localisation : Isère
Contact :

La pellicule a-t-elle encore un avenir ?

Messagepar LPM » 29 Nov 2005 13:27

A l'heure du tout numérique (même bientôt les chaînes nationales) je suis effaré de voir à quel point le Cinéma se retranche à un tel degré derrière la pellicule... Dans le cercle des puristes, on ne parle que de films en 35 mm et 16 mm... Comme si c'était un gage de qualité et une preuve qu'on fait vraiment du Cinéma (avec un grand C).
J'ai comme l'impression que l'ensemble des décideurs (producteurs, diffuseurs, etc.) tiennent coûte que coûte à préserver la pellicule alors que les Techniques qui se développent et la montée de la HD tendent à prouver que la tendance va s'inverser très rapidement.
Quels sont à l'heure actuelle les avantages de continuer à tourner en pellicule ??? :shock: (à part l'aspect de l'image mais ça aussi c'est une question d'habitude, une fois qu'on vu quelques films en numérique au cinéma, on n'y fait plus spécialement attention...).
De quel côté faut-il camper ?

Avatar de l’utilisateur
Thorn
Messages : 2050
Enregistré le : 28 Oct 2005 13:30
Localisation : Lyon

Messagepar Thorn » 03 Déc 2005 10:52

C'est un vrai débat !

A l'heure actuelle, le numérique n'atteind pas la qualité de l'argentique. Pour le moment, c'est toujours le 35mm qui contient le plus de ligne, de couleurs...

StarWars 3 a été réalisé en HDCamSR. C'est le format numérique qui s'approche le plus de la qualité péllicule, sans l'égaler ! Et en plus, cela coûte plus cher. Sans parler de la table ultra compliqué de rêglages images à côté de la caméra HDCamSR, et les techniciens pour l'utiliser.

Pour le moment, les grosses prod. continuent de tourner en 35mm, parce que la qualité est meilleur et que cela reviens moins pour une qualité supérieur aux grosses caméras numériques.

Parcontre, la post-prod est elle numérique : télécinéma et montage virtuel. Puis on repasse sur pellicule (plus pour très longtemps) pour la diffusion.

La pellicule a encore un bon moment à vivre. Surtout que pour le moment, c'est le seul support que l'on ai trouvé, qui peu durer 100 ans, bien concervé, et être réutilisé !!!

Et puis merde, une image pellicule, même 8mm est plus belle qu'une image numérique !
Modifié en dernier par Thorn le 19 Fév 2006 11:38, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
DR
Messages : 30
Enregistré le : 03 Déc 2005 17:39
Localisation : Lyon
Contact :

Messagepar DR » 03 Déc 2005 18:02

Thorn a écrit :Et puis merde, une image pellicule, même 8mm est plus belle qu'une image numérique !


Question de goût, la "beauté" étant, par définition, chose hautement subjective...

Il y a surtout, dans cette affaire, une histoire de gros sous, ainsi qu'une réticence naturelle chez tout être humain face au changement. On ne connaît pas, donc ça fait peur.

Les choses commenceront à bouger lorsqu'on aura trouvé en France une manière économiquement viable de convertir les salles de projection au numérique.

Il est vrai que l'argentique possède encore des avantages sur le numérique (latitude de contraste et d'exposition, notamment), mais ce reste de supériorité ne me semble pas devoir durer bien longtemps. Qu'on s'en réjouisse ou qu'on la déplore, la mort de l'argentique me paraît aller dans le sens de l'histoire.

Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Thorn
Messages : 2050
Enregistré le : 28 Oct 2005 13:30
Localisation : Lyon

Messagepar Thorn » 03 Déc 2005 18:22

Je suis d'accord sur une chose : la mort de l'argentique. Oui, c'est sûr qu'on y viendra.

Mais pour le moment, en restant le plus objectif possible, les qualités strictements techniques de la pellicules restent hautement supérieur. Peut être plus pour longtemps... Mais pour le moment, c'est le cas.

Les formats vidéos qui tentent d'égaler la pellicule reviennent pour le moment plus cher que le 35mm lui même ! Et "tentent d'égaler" !

Mais bon, je sais qu'on y viendra tôt ou tard...

Avatar de l’utilisateur
LPM
Messages : 670
Enregistré le : 28 Nov 2005 07:39
Localisation : Isère
Contact :

Messagepar LPM » 05 Déc 2005 07:33

On peut utiliser le numérique sans vouloir forcément copier le 35 mm... Ca me semble absurde de vouloir approcher le rendu pellicule alors que c'est un autre format... Qui a ses atouts et ses particularités techniques... La suite de "Trois hommes et un couffin" est tournée en numérique sans cet aspect cinéma, ça fait bizarre, mais on s'y fait... Enfin, michael Mann qui nous sort un "Collateral" en numérique, le rendu de la nuit est extraordinaire, mais je ne suis pas sûr qu'il y ait un travail colossal derrière comme sur les derniers star wars...
Et puis le dogme dans tout ça ???!!!! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Thorn
Messages : 2050
Enregistré le : 28 Oct 2005 13:30
Localisation : Lyon

Messagepar Thorn » 05 Déc 2005 10:33

Je suis d'accord avec toi. On peut utiliser le numérique sans vouloir forcément copier le 35.

Mais il y a certaines histoires qui ont du mal à être soutenu par un format vidéo. C'est certainement notre culture de l'argentique qui nous empêche de rentrer dans une image numérique, lorsqu'une histoire "traditionnelle" nous est contée.

Mais cette image froide du numérique ne dérange déjà plus la nouvelle génération, habituée à celle-ci...

Avatar de l’utilisateur
LPM
Messages : 670
Enregistré le : 28 Nov 2005 07:39
Localisation : Isère
Contact :

Messagepar LPM » 05 Déc 2005 13:02

Thorn a écrit :C'est certainement notre culture de l'argentique qui nous empêche de rentrer dans une image numérique, lorsqu'une histoire "traditionnelle" nous est contée.


D'où l'intérêt de ne plus se plier à ces habitudes et impératifs cinématographiques que je trouve obsolètes... Tout les réals que je connais et qui tournent en numérique rêvent de pouvoir un jour tourner en 35 mm... Comme si c'était une finalité en soi...

On arrive déjà pas à monter des courts et en plus il faudrait les réaliser en 35 mm ? Le court métrage, si peu plebiscité, devrait mener la révolution du numérique et participer au changement car c'est inéluctable et permettra au court de prendre une longueur d'avance sur le long....

magic_stefr
Messages : 61
Enregistré le : 02 Nov 2005 18:21
Localisation : Lyon_France
Contact :

Messagepar magic_stefr » 05 Déc 2005 13:21

Bon, ne nous égarons pas, pour moi l'arrivée du num est une liberté de choix que chaque créateur peux et doit utilisé à sa guise...
Chaque support a ses qualités et ses défauts...
Je ne crois pas que la péllicule disparaisse, car elle a des avantages que le numèrique n'aura jamais.
Je crois que pour avoir une meilleure idée de ce qui va se passer, il faut se tourner vers nos collègues de l'image fixe...
Ou aussi vers le passage du n&b à la couleur...
Aujourd'hui, si ton propos est en N&B, tu tourneras en N&B...
Alors tout cela va se réduire à un choix artistique pur...

Avatar de l’utilisateur
LPM
Messages : 670
Enregistré le : 28 Nov 2005 07:39
Localisation : Isère
Contact :

Messagepar LPM » 06 Déc 2005 18:07

magic_stefr a écrit :Aujourd'hui, si ton propos est en N&B, tu tourneras en N&B...


Ouais mais du noir et blanc pellicule ou numérique ??? :?
Et déjà le cinéma 3-D, le cinéma interactif et des ébauches de cinéma réalité virtuelle...
Je suis tout à fait d'accord pour dire que ça relève d'un choix d'opter pour le num ou la pellicule, mais le fait de tourner en num (avec une qualité correcte pour la diffusion) ne devrait pas être un frein au devenir du film, hors bcp de gens dans ce mileiu ne veulent pas entendre parler de num... festivals, cinémas, chaines de television...

magic_stefr
Messages : 61
Enregistré le : 02 Nov 2005 18:21
Localisation : Lyon_France
Contact :

Messagepar magic_stefr » 06 Déc 2005 18:31

Et que pensé du cinéma holographique???

Guido
Messages : 621
Enregistré le : 27 Oct 2005 20:54
Localisation : LYON

Messagepar Guido » 06 Déc 2005 19:02

magic_stefr, je crois que le sujet déborde, il vaudrait mieux lancé le débat dans un autre forum... celui-ci est plus destiné à la technique qu'à l'anticipation !!! :roll:

magic_stefr
Messages : 61
Enregistré le : 02 Nov 2005 18:21
Localisation : Lyon_France
Contact :

Messagepar magic_stefr » 06 Déc 2005 21:54

OK, OK !!!
désolé, je me laisse emporter...

Gab Wink
Messages : 1
Enregistré le : 02 Mai 2007 17:04
Localisation : Grenoble
Contact :

Messagepar Gab Wink » 02 Mai 2007 17:24

Toutes mes excuses de retirer ce sujet des limbes où il était plongé (étant nouveau j'éspère ne pas faire de boulette), mais c'est un débat qui m'interresse grandement.
Je pense qu'aujourd'hui, pour les grandes productions, l'argentique reste la meilleur solution, principalement pour la beauté des images, mais que d'ici quelques années cela risque de ne plus être le cas, la technologie numérique évoluant à grande vitesse.
Néanmoins, pour des productions plus modestes, comme le court métrage, qui, comme l'as si bien dit LPM, devrait mener la révolution du numérique, j'estime que l'argentique a fait son temps. De plus, je suis assez étonner de voir que certains concours où festivals, dont l'accès est ouvert aux amateurs, n'acceptent QUE les formats 16 ou 35 mm, car tourner en non-numérique est cher et difficile pour les amateurs (moi en tout cas :))
Et je désirait en profiter pour poser une petite question: existe-t-il un moyen pas trop dur d'accès pour transformer un film numérique en argentique, afin de le présenter à un tel concours?

Et le note d'humour: Mon guide du jeune cinéaste m'affirme que la quasi-totalité des festivals français et étrangers n'accepte que le support film. J'en fus étonné avant de me souvenir que ce guide est édité par Kodak :twisted:

Cordialement, Gab Wink

Avatar de l’utilisateur
Thorn
Messages : 2050
Enregistré le : 28 Oct 2005 13:30
Localisation : Lyon

Messagepar Thorn » 02 Mai 2007 18:18

Je crois que le débat argentique/numérique n'est pas prêt d'être clos !

Pour répondre tout de suite à ta question, la technique qui consiste à reporter les images numériques sur support argentique se nomme le kinescopage. Le coût est relativement élevé (pellicule, auditorium, développement, copies, étalonnage, etc.).

A l'heure actuelle le cinéma numérique (HDCAM SR) revient plus cher que l'argentique. Mais les résultats sont véritablement surprenant.

Mais même si les coûts de ce nouveau format risque de diminuer, je ne pense pas qu'il signe l'arrêt de mort de la pellicule. L'image proposée par cinéma numérique est une nouvelle matière, différente que celle que propose la pellicule. Ce sera donc un choix artistique de tournée en numérique ou en pellicule.

Bien évidement, je parle de cinéma numérique, ce qui n'a rien à voir avec l'image que proposent les formats HDV ou DVCPRO HD par exemple.

Je crois que par rapport au festival, ce n'est pas vraiment une "lutte" entre le numérique et l' "argentique", mais simplement une tendance à dévaluer le travail vidéo au profit du travail pellicule. Il est vrai que pour un festival, il est plus simple de mettre comme "filtre" le barrage du support pour éviter de se faire envahir par des milliers de films vidéos dont souvent la qualité ne supporte malheureusement pas la projection sur grand écran.

Cependant, de nombreux festivals acceptent aujourd’hui des supports vidéos comme le Béta SP, le Digital Bétacam ou la miniDV. J'aime même vu à Clermont-Ferrand des films projetés sur support DVD ! C'est dire !

Enfin, je pense qu'on passe trop de temps à se prendre la tête sur les supports alors qu'on devrait passer plus de temps sur le scénario et sur la direction d'acteur.

Pour conclure mon petit post, je dirais que je suis un amoureux de la pellicule, et il est vrai que sur un tournage pellicule, il se dégage une ambiance particulière, que l'on ne retrouve pas ailleurs...


Retourner vers « L'image et le son »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité